Comité Départemental Aviron 74

Comité Départemental Aviron 74

PORTRAIT : Daphné Socha (Evian)

Du Léman à l'Ohio

 

Championne du Monde junior en deux de couple en 2010 (avec la Grenobloise Noémie Kober), Daphné Socha, 20 ans, licenciée au club d'aviron d'Evian et qui effectue ses études aux Etats-Unis, a participé fin juillet à Linz (Autriche) aux championnats du Monde des moins de 23 ans, associée à la Lyonnaise Eléonore Dubuis. Le tandem tricolore y a terminé 6e en deux de couple.

 

scan767.jpg

TOUT SOURIRE. L'Evianaise Daphné Socha est partie aux Etats-Unis afin d'associer études et aviron.

 

 L'objectif a été atteint. " Certes, nous n'avons pas décroché de médaille, mais nous avons pu atteindre la finale A, ce qui était presque inespéré dans la mesure où nous n'avions jamais ramé ensemble dans une compétition auparavant," lâche Daphnée Socha, la rameuse d'Evian, après sa 6e place décrochée aux Mondiaux moins de 23 ans fin juillet avec la Lyonnaise Dubuis.

L'objectif a été atteint. " Certes, nous n'avons pas décroché de médaille, mais nous avons pu atteindre la finale A, ce qui était presque inespéré dans la mesure où nous n'avions jamais ramé ensemble dans une compétition auparavant," lâche Daphnée Socha, la rameuse d'Evian, après sa 6e place décrochée aux Mondiaux moins de 23 ans fin juillet avec la Lyonnaise Dubuis.

 

De fait, le duo éviano-lyonnais n'a été formé que début juillet et n'a pu s'entraîner que durant trois semaines avant de plonger dans le grand bain : direction les Mondiaux. D'habitude, un équipage débute sa préparation trois a quatre mois avant un grand rendez-vous.

 

Loin des yeux, loin du cœur ?

 

Pour sa première compét' internationale senior, une finale et la 6e place conviennent à Daphné Socha qui ne s'attendait d'ailleurs pas forcément à être sélectionnée, car s'étant éloignée de la France pour ses études. L'Evianaise suit en effet depuis l'an dernier un cursus en zoologie aux Etats-Unis à l'Université de l'Ohio (qui a sollicité la jeune Française pour intégrer son campus !). " Le risque pour moi était et sera encore de ne pas être sélectionnée en équipe de France car ne pouvant pas être présente aux compétitions nationales, " explique la jeune rameuse.

 

Loin des yeux, loin du... coeur ? Pas forcément, car la fédération française d'aviron a gardé un oeil sur la compétitrice, seule tricolore (il y a aussi une Espagnole, une Italienne, une Néo-Zélandaise et deux Sud-Africaines) au sein d'un groupe de 40 jeunes filles, pour l'essentiel américaines, qui représentent l'Université de l'Ohio sur le circuit universitaire.

 

" Les compétitions se disputent en bateaux de huit. C'est très formateur. On s'entraîne deux fois par jour, du lundi au vendredi et une fois le samedi. Dimanche, c'est repos," relève Daphné Socha revenue en France affûtée après avoir notamment remporté au printemps dernier des épreuves face aux équipes des prestigieuses universités d'Harvard et Stanford !

 

Souhaitant continuer à associer études et aviron, l'Evianaise, qui a encore deux années de cursus, est sur le point de retourner aux USA. Tout en envisageant de se rapprocher à nouveau de la France à l'été 2014 et surtout à partir de 2015. Avec une idée en tête : ne pas laisser passer l'opportunité de participer aux Jeux Olympiques de 2016. " Ce sera peut-être un peu juste pour Rio, l'aviron étant un sport où on arrive à maturité autour de 30 ans, mais pourquoi pas ? " conclut Daphné.               DL, Yves THEVENIAU



11/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres