Comité Départemental Aviron 74

Comité Départemental Aviron 74

Piqueras, l'argent du bonheur

 

2xPL2013 .jpgL'an prochain, Damien Piqueras; à droite évolura en senior

 

 

L'Annécien a remporté sa troisième médaille d'argent chez les espoirs, la deuxième en deux de couple. Son avenir s'écrit dorénavant chez les seniors et pourquoi pas à Rio en 2016 pour les Jeux Olympiques.

 

Dimanche 28 juillet. Pour Damien Piqueras, vice-champion du monde espoirs en deux de couple poids léger pour la troisième année consécutive, ça restera plus qu'une date dans un calendrier, la fin d'un cycle." C'est ma dernière année chez les espoirs, remarque-t-il. J'ai du mal à me rendre compte encore..."

 

 

Vingt-quatre heures se sont écoulées depuis sa médaille. Dans la voiture, qui le ramène d'Autriche, le rameur, licencié au Cercle Nautique d'Annecy, refait le film de cette journée peu ordinaire. La course et ces derniers 500 mètres où tout s'emballe quand une médaille se joue sur des détails. Du bonheur de partager ce podium avec le Lorrain Pierre Houin. Et de cette médaille, la troisième en argent en autant de participations aux Mondiaux moins de 23 ans. " J'ai pris un abonné, rigole-t-il. Mieux vaut ça qu'une quatrième place même si c'est vrai que j'aurai aimé avoir une fois l'or mais je suis très content de cette médaille. "

 

 

Les J0 en ligne de mire

 

A cet instant, il est vice-champion du monde et sait qu'il vient de tourner une page. Il a du mal à en parler parce que si la fin est heureuse, il a été tout près de ne jamais trouver les mots pour récrire. Perturbé par une blessure au pectoral au printemps et obligé à l'arrêt, il a pensé ne jamais rejoindre l'Autriche et la rivière de Linz-Ottensheim. Et ce malgré une troisième place aux championnats de France bateaux courts en skiff à Brive. " C'est presque inespéré," remarque-t-il. Inespéré parce que le 9 juillet dernier, après une semaine de stage, il a été question de rentrer à la maison. " La douleur était forte et j'ai dit : « j'arrête trois jours et si dans trois jours, je ne suis pas remonté dans le bateau, je rentre à la maison », détaille-t-il. Au bout des trois jours, il est remonté dans le bateau. A serré les dents un peu plus. La suite, on la connaît. Cette médaille d'argent, lovée au fond de son sac, vaut presque de l'or. " Je l'apprécie d'autant plus parce qu'il y a des moments je ne pensais pas voir le bout ", avance-t-il. L'émotion noue sa gorge. Pourtant cette médaille, plus que de bons sentiments, convoque un avenir. Son avenir.

 

L'an prochain, Damien Piqueras sera senior. L'an prochain, deux saisons, le sépareront des Jeux Olympiques de Rio 2016 qui, s'il l'avoue à demi-mot, commencent à lui faire les yeux doux. "Une page se tourne, lance l'Annécien. On va essayer de rentrer en équipe de France A. dans les années à venir, l'idée, c'est de se rapprocher du bateau qui fera les JO..." Ce dimanche 28 juillet marque le début de cette aventure. Texte de Benoît PRATO, photo FFSA



31/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres